précédent suivant

Femtoprint

Projet terminé (2010 - 2013)

 

Sujet du projet :

Femtoprint vise à développer une imprimante 3D pour la réalisation de microsystèmes dans le verre avec une résolution nanométrique et ce, dans un volume ne dépassant pas celui d’une boîte à chaussures. Le but est de donner à un grand nombre d'utilisateurs de l'industrie, de la recherche et des universités, la capacité de produire leurs propres microsystèmes, d'une manière rapide, sans infrastructures coûteuses ni expertise spécifique. Des recherches récentes ont démontré la possibilité de créer des motifs tridimensionnels dans le verre à l'aide de faisceaux laser femtoseconde de faible puissance.

 

Ce processus simple peut être appliqué à une grande variété de microsystèmes jusqu'à des dimensions nanométriques. Les motifs peuvent ensuite être utilisés pour réaliser des composants optiques intégrés ou être «développés» par gravure chimique pour former des structures tridimensionnelles comme des canaux pour la micro-fluidique ou  des composants micro-mécaniques. Ce processus permet en outre d’atteindre une résolution sub-micronique et de réaliser des motifs plus petits que la longueur d'onde du laser. L'énergie à apporter étant faible, le procédé ne nécessite qu’un simple oscillateur femtoseconde.

 

Partenaires : CSEM, Quintenz, EPFL, University of Southampton, Amplitude Systèmes, Eindhoven University of Technology, Mecartex.

 

Budget global : 3,4 millions d'euros

 

Financement : European Commission (FP7, NMP call)

 

Le premier prototype du « Femtoprinter », présenté en décembre 2011 à Bruxelles, lors de la première convention européenne de l’innovation.


Rejoignez-nous

 

 



Recrutements